top of page
Rechercher

La puissance de l'adaptation

J’ai toujours été fascinée par la nature éphémère des choses et par notre capacité à ressentir une émotion ou à avoir un point de vue à un instant T, puis à les voir évoluer quelques jours plus tard ou après une expérience particulière.


Même si cette impermanence peut être déroutante, elle est aussi profondément rassurante. Elle nous rappelle que rien n’est figé, que tout est en perpétuelle évolution et que la vie est un cycle sans cesse renouvelé.


Cette perspective m’apaise profondément, surtout parce que, en tant qu’humains, les deuils et les fins de cycle sont parmi les épreuves les plus difficiles à surmonter. Qu’il s’agisse du deuil d’une personne, d’une relation, d’un travail ou d’une phase de notre vie, ces transitions sont marquées par une sensation de perte profonde. Depuis des générations, nous avons cherché à nous sédentariser, à nous accrocher à ce que nous connaissons pour créer une forme de sécurité.


Pourtant, ne pas accepter la fin, c’est aller à l’encontre même de la nature et de l’impermanence de toute chose.

Je me surprends moi-même à observer ma vie avec beaucoup plus de calme et de détente, et surtout à profiter davantage de l’instant présent. Quand on comprend que tout change, ne serait-ce que nos pensées ou nos émotions d’un jour à l’autre, on réalise que la vie nous surprend chaque jour. Alors, on cesse de s’accrocher aux choses, car finalement, la seule chose qui importe vraiment, c’est la vie elle-même, ici et maintenant.



Ces instants uniques, qui ne reviendront plus, doivent être chéris. Même dans nos souvenirs, ces moments seront différents : nous aurons un autre mode de pensée, d’autres émotions et une autre vision de la situation.


L’instant présent est totalement unique, il reflète ce que nous sommes profondément et c’est cet instant que je veux cultiver et valoriser encore plus.


L’impermanence de la vie ne signifie pas que nous ne pouvons pas construire et évoluer, bien au contraire.


En ne restant pas figés et en essayant de contrôler le moins possible, c’est l’adaptation elle-même qui nous permet de fleurir, de nous renforcer et de devenir, en quelque sorte, immortels. Parce qu’en s’adaptant, nous devenons puissants, prêts à accueillir toutes les tempêtes avec foi, sachant que nous en avons déjà surmonté et que cela ira mieux, que tout recommencera, car c’est cela, la vie.


Au lieu de construire une abondance extérieure, quelque chose qui pourrait être détruit à tout moment par l'impermanence de notre Terre mère, je crois que la plus belle chose que nous puissions construire est notre force intérieure, notre être profond, nos valeurs, notre amour de soi, notre acceptation de notre propre évolution et point de vue, mais surtout notre adaptabilité.




Faire de notre intérieur notre maison, trouver en nous-mêmes le plus beau des refuges et se sentir chez nous partout, voilà la véritable force selon moi.


Cette capacité sera d'après moi, indispensable face aux événements climatiques à venir.


En écrivant ces mots, je me sens tellement en sécurité que cela me remplit de joie. Peu importe ce qui va se passer, je me sens bien ici et maintenant.


Merci à la vie pour tous ces moments. Tout est juste, tout est parfait.



Alessa






1 Comment


Merci pour tout 💜✨

Like
bottom of page